Prévention des chutes et actions Equilibr’Age

Les chutes chez la personne âgée

  • 12 millions de personnes âgées de plus de 60 ans en France. 25 % de la population à l’horizon 2020.
  • 2 millions de personnes âgées de plus de 60 ans chutent chaque année en France.
  • 9000 décès par an dus aux chutes chez les plus de 60 ans.
  • 1/3 des chutes survenant chez les plus de 60 ans sont à l’origine d’une hospitalisation et la chute reste la première cause d’entrée en institution et de perte d’autonomie.
  • La prévention des chutes chez les personnes âgées est une priorité nationale réaffirmée par les pouvoirs publics et les organismes sociaux depuis de nombreuses années.
  • Le rôle spécifique des kinésithérapeutes dans la prévention des chutes a été validé par des recommandations de l’HAS et des publications scientifiques.

L’appellation Equilibr’Age a été déposé par Kiné France Prévention pour promouvoir les actions de prévention des chutes gérées par ses associations adhérentes et animées par des kinésithérapeutes ayant suivi une formation accréditée par le conseil scientifique KFP.

logo-equilibrage-mini

 1 – Objectifs :

  • Sensibiliser les personnes âgées, leur entourage et les professionnels de santé, à l’occasion des conférences « Équilibr’Age ».
  • Diminuer la gravité et les conséquences des chutes et concourir au maintien global de l’autonomie chez les participants aux ateliers.
  • Dépister et traiter d’éventuels troubles de l’équilibre.

 2 – Publics ciblés :

  • Personnes âgées à domicile ou en établissements.
  • Familles, entourage médico-social et professionnels de santé.

 3 – Intervenants :

  • Des kinésithérapeutes du réseau Kiné France Prévention.
  • Formés au dépistage et à la prévention des chutes.
  • Collaborant avec d’autres professionnels du champ médico social.

 4 – Les différentes Actions :

Les conférences « Equilibr’Age »

  • Quelques chiffres sur les chutes, leurs causes et leurs conséquences.
  • Comment aménager les lieux de vie.
  • Comment entretenir son équilibre.
  • Comment se relever après une chute.

Les bilans et conseils  individualisés

  • Evaluation des antécédents, des facteurs de risques et des capacités.
  • Exercices préventifs, incitation aux activités physiques et sociales, aménagement du lieu de vie, suivi…

 Les ateliers collectifs  « Equilibr’Age »

  • Évènementiels : fonctionnent pour 1 trimestre seulement. 12 séances pour des groupe de 8 à 12 seniors volontaires, qui s’inscrivent  à la suite d’une conférence.
  • Permanents  : destinés à des personnes âgées fragiles de + de 75 ans , sur recommandation d’un professionnel de santé. Avec un bilan individuel à l’entrée dans le dispositif, puis un nombre de séance collectives variables en fonction des progrès et un bilan de contrôle à la sortie du dispositif
  • Contenu des séances : Réveil articulaire et musculaire, stimulation des différents organes de l’équilibre (oreille interne, oeil, pied), évolution au sol et relevé, réactivation des réflexes pare-chute, parcours situationnels, sensibilisation au risque environnemental et à la nutrition

 5 – Le bilan 1996 – 2017 :

  • Environ 600 conférences et 950 ateliers Equilibr’Age.
  • Environ 25 000 participants aux conférences et 10 500 aux ateliers.
  • 24 formations et 8 recyclages de kinésithérapeutes : 320 professionnels formés

6 – Les évaluations

  • Réalisées par notre propre réseau et par des opérateurs extérieurs.
  • Elles ont montré chez les bénéficiaires du programme une diminution des chutes, une amélioration de l’équilibre, une plus grande aisance au relevé du sol, une meilleure confiance en soi et la reprise d’activités physiques et sociales.
  • Elles ont fait l’objet de publications dans la presse professionnelle et scientifique.

 7 – Partenaires et financeurs :

  • Le programme Equilibr’Age existe depuis 1996 dans 21 départements. Les actions sont gérées par nos associations adhérentes et/ou leurs partenaires.
  • Les actions sont financées, selon les secteurs, par les caisses de retraites, agences régionales de santé, conférences des financeurs, collectivités,  mutuelles..
  • Les CLIC, les CCAS, les professionnels et services médico-sociaux et les associations de retraités sont associés aux actions locales.